Le unschooling est une méthode d’enseignement à la maison dans laquelle l’enfant amorce ses apprentissages. Elle est fortement influencée par le travail de John Holt. Ce style d’enseignement à la maison est aussi appelé : apprentissage naturel, apprentissage fondé sur l’expérience, apprentissage par intérêt, déscolarisation ou apprentissage autonome.

Les parents qui pratiquent le unschooling avec leurs enfants ont tendance à éviter les horaires, les manuels, les tests ou les leçons formelles typiques. Ils préfèrent que leurs enfants apprennent en suivant leurs champs d’intérêt et leur curiosité. Il y a également un respect et une confiance dans la capacité naturelle des enfants à diriger leur propre apprentissage. Les parents qui pratiquent le unschooling perçoivent leur rôle comme celui d’un facilitateur plutôt que comme celui d’un enseignant.

Durant une journée typique, un « unschooler » pourrait passer du temps à l’extérieur, travailler sur des projets de construction, aider dans une entreprise à la maison, lire des romans historiques, jouer à des jeux de société, regarder des vidéos, dessiner ou écrire son propre livre. Souvent, les jeunes se concentrent sur une activité qui les passionne jusqu’à ce qu’ils se tournent vers un autre centre d’intérêt.

LES FORCES

  • Les enfants peuvent devenir des experts dans leurs domaines d’intérêt;
  • les enfants développent leurs compétences en recherche;
  • le plaisir d’apprendre peut être stimulé;
  • l’adaptation au style d’apprentissage et aux besoins de l’enfant est facile;
  • l’intégration d’expériences, de projets, de visites sur le terrain et d’activités répondant aux champs d’intérêt peut contribuer à une expérience d’apprentissage plus riche et mémorable;
  • le unschooling respecte la personnalité et les dons de chaque enfant.

LES POINTS À CONSIDÉRER

  • Le unschooling semble être une réaction aux limitations et aux échecs d’autres modèles scolaires. Attention à ne pas écarter des méthodes éducatives intéressantes, même lorsque les parents cherchent à éviter à tout prix ce qui s’apparente à « l’école »;
  • certains étudiants pourraient avoir besoin de plus de structure et d’ordre que cette méthode en apporte;
  • le unschooling ne couvre pas systématiquement le contenu d’un programme. Les étudiants pourraient souffrir d’un manque de compétences ou éprouver de la difficulté en intégrant une école, si les parents décidaient de cesser l’école-maison;
  • le unschooling pourrait se révéler une solution temporaire pour des enfants qui doivent se remettre d’une expérience scolaire difficile. Faire des recherches qui les intéressent pourrait raviver leur plaisir d’apprendre.

RESSOURCES EN FRANÇAIS

  • Documentaire Être et devenir de Clara Bellar
  • Être et devenir, faire confiance à l’apprentissage naturel des enfants, Clara Bellar (L’instant Présent)
  • Les apprentissages autonomes, John Holt (L’Instant Présent)
  • Libre pour apprendre, Peter Gray (Actes Sud)
  • À l’école de la vie : Les apprentissages informels sous le regard des sciences de l’éducation, Harriet Pattison et Alan Thomas (l’Instant Présent)

RESSOURCES EN ANGLAIS

  • JohnHoltGWS.com
  • How Children Learn, Revised edition, John Holt (Da Capo Press)
  • Learning all the Time, Revised edition, John Holt (Da Capo Press)
  • Teach Your Own: The John Holt Book of Homeschooling, John Holt & Pat Farenga (De Capo Press)
  • Unschooling Rules: 55 Ways to Unlearn What We Know About Schools and Rediscover Education, Clark Aldrich (Greenleaf Book Group)

The Unschooling Handbook: How To Use The Whole World As Your Child’s Classroom, 2d edition, Mary Griffith (Three Rivers Press)

Share this post

© 2019 - CCHE. All rights reserved.