Alors que leur gouvernement a jugé l’école-maison illégale, les Bulgares continuent de revendiquer ce droit. Les habitants des pays voisins qui ont vu leur persévérance récompensée leur donnent la force de continuer. La Bulgarie, un petit pays comptant 7 millions d’habitants, connaît ces derniers temps un intérêt croissant pour l’éducation à la maison.

Poursuivis par les autorités pour leurs pratiques non conventionnelles, les Bulgares restent unis dans leurs efforts. Ils ont décidé d’offrir à leurs enfants la meilleure éducation possible, même au détriment de leur propre sécurité. Les Bulgares ne sont pas les seuls, car plusieurs pays européens partagent cette opinion et luttent pour atteindre le même objectif.

Pour les Nord-Américains, les combats de ce pays peuvent sembler bien loin, pourtant ils sont bien plus proches qu’on ne pourrait le croire. Au cours de la dernière année, les Canadiens ont eux-mêmes rencontré certaines difficultés sur le plan de l’école-maison. Il est grand temps de nous unir avec tous ceux qui éduquent leurs enfants à la maison qu’ils soient de l’autre côté de la rue ou à l’autre bout du monde. Aidez-nous à mieux faire connaître les nombreux avantages de l’école-maison en faisant un don aujourd’hui.

Share this post

© 2019 - CCHE. All rights reserved.